LE PUR-SANG ANGLAIS

Eleveurs pur-sang anglais

Sites sur le pur-sang anglais

Galerie

 Fond d'écran/Wallpaper

 Cliparts

 Gifs

 Les différentes races

    Conseils pratiques

 Alimentation

 Les besoins en eau

 Entretien du cheval

 Affronter l'hiver

 Les coliques

 Les petites blessures

 Annonces équestres

     Partenaires

   Les bons plans

   Annuaires de recherches

   

          Liens               

        Code de la route

       Permis de conduire

  PPS gratuits et délirants

        Monde gothique

    Fonds d'écran et avatars

  Liste grossistes et fournisseurs

 

 

 

 Le pur-sang anglais est le cheval de course par excellence. Rapide et léger, il a influencé beaucoup de races dans le monde

 entier en leur apportant un peu de sa vivacité. Les amateurs ne jurent que par lui mais, à cause de sa relative fragilité et de

 son tempérament parfois ombrageux, il ne convient pas à tous les cavaliers.

 L'histoire du pur-sang anglais.

 Les anglais se soucièrent les premiers de développer un cheval rapide et courageux, capable de se distinguer sur les champs de courses. En croisant de grands étalons arabes avec leurs juments, ils donnèrent naissance au merveilleux pur-sang.

 En Angleterre, la tradition des courses de chevaux remonte au XVIème siècle. Henri VIII, le premier encouragea l'importation des meilleurs chevaux orientaux depuis l'Espagne et l'Italie. Ils furent croisés avec les races britanniques les plus rapides, notamment, le galloway et le hobby irlandais. Les monarchies suivantes poursuivirent avec passion l'élevage des chevaux de course.

 La race du pur-sang fut établie dès le XVIIIème siècle. On cessa à cette période d'utiliser le sang arabe, qui avait permis d'améliorer et de stabiliser la race mais ne contribuait pas à augmenter sa rapidité.. On obtenait de meilleurs résultats en croisant entre eux des sujets anglais. La vitesse des pur-sang augmenta au fur et à mesure que les éleveurs sélectionnaient des sujets plus légers et plus puissants.

 Peu à peu, l'élevage du pur-sang se répandit dans tous les pays développés des régions tempérées. D'abord passion des rois et des nantis, les courses devinrent un sport très populaire. Elles représentent aujourd'hui une véritable industrie mondiale, que soutient le système des paris.

 On fait en général remonter l'origine du pur-sang à trois célèbres étalons orientaux : Byerley Turk, Darley Arabian et Godolphin Arabian. En apportant un sang neuf et dominant, ils permirent de stabiliser le type de cheval de course.

 Byerley Turk, après avoir servi comme cheval de bataille, devint étalon au haras de Durham à la fin du XVIIème siècle. Il fut le fondateur de la première lignée de pur-sang, qui compte dans ses rangs le fameux Hérold, dont les poulains remportèrent plus de mille victoires.

 Darley Arabian, plus grand que les pur-sang de l'époque avec son 1,52m, fut croisé dans les premières années du XVIIIème siècle avec la jument Betty Leedes. Flying Childers, le poulain né de ce croisement, devint le premier véritable crack des champs de course. Il frappait par son extraordinaire légèreté. C'est dans la descendance de son cousin qu'apparut le célèbre Eclipse, imbattable sur les champs de course et chef de la seconde lignée.

 Godolphin Arabian, fondateur de la troisième lignée, fut utilisé comme étalon dès 1728. Il produisit les grands étalons Lath et Cade, dont la descendance se distingua. Par la suite, d'autres pays, notamment, la France et les Etats-Unis, créèrent de nouvelles lignées en important des sujets anglais qu'ils croisaient avec les races locales. Des descendants furent à leur tour envoyés en Angleterre où de nombreuses nouvelles lignées se développèrent.

 

 Caractéristiques.

 Le pur-sang anglais est né dans les îles Britanniques. Ce cheval délicat à la robe soyeuse n'est pas adapté aux climats rigoureux. Ni le froid ni les grosses chaleurs ne lui conviennent. On l'élève dans des régions tempérées où l'herbe est grasse et l'avoine abondante.

 Taille : la moyenne se situe autour de 1,57 m selon la lignée.

 Robe : les robes dominantes sont le bai-brun, le bai et l'alezan, mais certaines lignées comportent beaucoup de gris.

 Aspect : le trait le plus caractéristique du pur-sang reste la légèreté de son modèle longiligne, marqué par une épaule longue et oblique et une arrière main puissante. La longueur des os de la hanche et de la cuisse favorise l'amplitude de l'action au galop. La poitrine, ovale, profonde, loge un appareil respiratoire d'une grande capacité. Le garrot est saillant et descend bas sur le dos. L'encolure plutôt svelte porte une tête alerte, dont l'élégance varie selon les lignées. La peau est très fine, le pelage et les crins soyeux.

 Caractère : il a un caractère assez délicat. Plutôt nerveux, il peut se montrer instable. Vif, souvent gai, il est sensible à son environnement et à ses conditions de travail ; un entraînement soutenu risque de l'écoeurer, une existence routinière de la déprimer. Ce cheval capable des meilleurs performances a besoin d'une main experte et patiente.

                                                                      Retour races de chevaux

 

                                                                       

 

Google